LA PEDAGOGIE MONTESSORI

LA PEDAGOGIE MONTESSORI
Qui est Maria Montessori ?

Médecin (une des premières femmes médecin d’Italie) et pédagogue, Maria Montessori (1870-1952) crée une pédagogie qui porte son nom et qui sera formalisée à partir de 1909 avec la parution d’un premier ouvrage. Elle s’inscrit dans le mouvement international d’éducation nouvelle (pédagogies actives) au même titre que Freinet, Desmolins, Ferrière, Faure, Cousinet (France), Decroly (Belgique), Claparède (Suisse), Ferrer (Espagne), Dewey, Kilpatrick (USA), Korczak (Pologne), Neill (Écosse), etc.

Le matériel

Montessori s’est appuyé sur un matériel didactique sensoriel de très grande qualité, étudié du point de vue de la forme, de la texture, de la couleur, de la dimension, du poids et de l’ergonomie pour favoriser l’usage d’un sens en particulier dans l’apprentissage.« Le matériel sensoriel peut être considéré de ce point de vue comme « une abstraction matérialisée »».La matériel a été conçu pour libérer l’enfant d’une situation concrète pour l’emmener vers l’abstraction et la généralisation.

Les principes

Pour Maria Montessori, l’enfant s’engage dans une activité avant tout indépendante, parfois avec un ou deux autres enfants. Il s’agit à la fois de respecter les penchants et les centres d’intérêts de l’enfant tout en développant chez lui la responsabilité et l’autodiscipline. La liberté de l’enfant s’inscrit dans un cadre précis. Il s’agit d’une pédagogie encadrée destinée à développer la rigueur, l’autonomie, la responsabilité et à préparer à la vie (matériel de vie pratique).L’enfant est traversé au cours de son développement par des « périodes sensibles » qui le prédisposent à apprendre : « l’esprit absorbant ». Il s’agit donc de profiter de ces moments favorables aux apprentissages. Une diversité d’activité est proposée, dans le cadre de certains process (le matériel doit être présenté individuellement à l’enfant). Ces activités sont conçues pour favoriser la concentration et l’auto-correction.Comme pour toutes les pédagogies alternatives, la classe est construite à partir d’un groupe multi-âges. La différence d’âge favorise l’apprentissage par observation (Bandura) et chacun avance à son rythme. Il n’existe pas d’évaluation comme dans l’éducation traditionnelle même si les enfants sont observés et « situés » dans le cadre de leur développement et de leurs apprentissages.L’écoute, l’observation, l’agilité, la bienveillance sont des attitudes valorisées. Les neurosciences ont confirmé à plusieurs égards la démarche pédagogique mise en œuvre chez Montessori.

Les concepts clés
  • Esprit absorbant
  • Matériel didactique adéquat
  • Eduquer et transformer par les sens
  • Science de l’observation
  • Périodes sensibles
Les thématiques du matériel Montessori
  • Grâce et courtoise
  • La vie pratique
  • La vie sensorielle
  • Le langage
  • La géographie et la culture
  • Les mathématiques
Les limites de la pédagogie Montessori
  • La pédagogie Montessori n’est pas individualiste mais elle n’est pas pour autant une pédagogie collaborative et coopérative comme chez Freinet. Elle s’articule prioritairement autour d’un ou deux apprenants et s’adresse à de rares exceptions à un groupe d’enfants.
  • La pédagogie Montessori ne favorise pas le développement moteur des enfants : le développement psychomoteur des enfants et surtout des jeunes enfants est vital. Des études démontrent que la motricité favorise le développement cognitif et en particulier les fonctions exécutives (attention, inhibition, planification, contrôle, etc.) nécessaires à tout apprentissage.
  • La pédagogie Montessori ne favorise pas les activités manuelles et créatives. Certes, « la peinture » est un atelier Montessori mais elle reste un élément isolé parmi d’autres. Il n’y a pas d’activité sensori-motrice et créative telle que l’on peut le concevoir en centre de loisirs ou en séjours de vacances qui permettent aux enfants d’exercer toute une batterie de compétences non seulement motrices mais aussi psychologiques et affectives.

La pédagogie Montessori a été développée en 1900. A cette époque elle était totalement novatrice face à un enseignement ultra frontal digne de l’ère industrielle. Nous sommes en 2020. Un siècle plus tard, cette pédagogie n’a pas changé et est devenue à son tour conservatrice. Ce qu’elle propose reste intéressant au regard d’une pédagogie traditionnelle qui, bien que modernisée, n’a pas su s’adapter à l’évolution de la société.

La pédagogie Montessori doit donc être amendée, hybridée avec d’autres pédagogies ce qui permettra de tirer le meilleur de ce qu’elle propose tout en la bonifiant par des approches complémentaires comme Freinet, Feuerstein ou Gattegno. Ce sera l’objet de nos prochains posts.

Dores et déjà, nous vous informons que notre projet d’école prévoie de compléter l’approche Montessori en proposant des activités physiques-psychomotrices, artistiques et scientifiques.

fr_FRFrench